Après plus d’une année de travail parlementaire et citoyen, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi Climat et Résilience à l’issu d’un exercice démocratique inédit qui a permis à la convention citoyenne de proposer de nombreuses mesures. Les parlementaires ont largement enrichi ce texte qui scelle des avancées importantes :
✅ Pour une évolution de nos modes de consommation en informant mieux les consommateurs grâce au score-carbone et l’interdiction de la publicité sur les énergies fossiles ;
✅ Pour un soutien à la transition de nos modèles de production avec la prise en compte de critères environnementaux et l’utilisation de matériaux biosourcés dans la commande publique ;
✅ Pour une amélioration de la qualité de vie grâce à des moyens de transports plus propres avec la généralisation des zones à faibles émissions mobilité d’ici à 2025 et la fin des vols intérieurs pour lesquels il existe une alternative moins émettrice de CO2 en moins de 2h30
✅ Pour accélérer la rénovation énergétique des bâtiments en interdisant la location des passoires thermiques dès 2025
✅ Pour préserver nos espaces naturels en interdisant la construction des surfaces commerciales de plus de 10 000m2 dans des zones rurales ;
✅ Pour développer de nouvelles habitudes alimentaires grâce à la généralisation du repas végétarien hebdomadaire ;
✅ Pour renforcer le droit pénal de l’environnement en créant un délit d’écocide.
Il est satisfaisant de voir aboutir ce texte qui nous permettra de tendre vers une société plus écologique et sur lequel je me suis particulièrement investie.
Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Vous recevrez les dernières informations concernant le travail de la députée directement dans votre boîte mail.

Vous avez été inscrit. Merci !

Share This