Organisé par ma collègue Marine Brenier, députée des Alpes Maritimes, un déplacement de deux journées intenses de travail a rassemblé des parlementaires d’origines politiques différentes, mais convaincus que ce sujet de la fin de vie doit faire l’objet d’une loi moderne rapidement en France. Les français la demandent, les Belges l’ont votée en 2002… Parlementaires et juristes à l’origine de la loi, médecins, philosophes, cinéastes nous ont nourris de leurs expériences et de leurs réflexions. Considérer l’euthanasie comme un acte de soin dans le cadre des soins palliatifs quand le patient est dans une situation de maladie incurable et qu’il souhaite mettre fin à ses souffrances est une pratique que la Belgique a adoptée depuis longtemps. Altruisme et écoute de la demande de l’autres, mais clause de conscience du médecin , droit du malade à choisir sa fin de vie, commission de contrôle et d’évaluation dédiée.

Un cadre complet pour ne plus faire semblant.

Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Vous recevrez les dernières informations concernant le travail de la députée directement dans votre boîte mail.

Vous avez été inscrit. Merci !

Share This