De nombreuses intox absurdes circulent sur le traité d’Aix-la-Chapelle, relayées sans complexes par certains responsables politiques. Le « pacte de Marrakech » fantasmé par l’extrême-droite n’a pas suffi ! Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan vont toujours plus loin dans l’outrance en soutenant face aux français ces mensonges, alimentant les thèses complotistes les plus ridicules. Cessez de vous moquer des Français :

❌ Non, la France ne partagera pas avec l’Allemagne son siège au Conseil de sécurité de l’ONU !

Le traité de coopération franco-allemand qu’Angela Merkel et Emmanuel Macron doivent signer ce 22 janvier à Aix-la-Chapelle n’évoque en rien la composition du Conseil de sécurité de l’ONU. Une telle décision nécessiterait en réalité de réviser la charte des Nations unies.

Le Gouvernement continue de plaider, comme cela est fait depuis plusieurs années, pour que l’Allemagne obtienne son propre siège. Le traité rappelle donc une position française de longue date et n’a rien de contraignant.

❌ Non, la France ne va pas céder l’Alsace-Lorraine à l’Allemagne !

❌ Non, l’allemand ne deviendra pas la langue administrative comme cela est dénoncé sur les réseaux sociaux !

❌ Non, le Gouvernement ne va pas « ratifier en secret » un traité !

Révisez la constitution Mme Le Pen ! Le Gouvernement négocie les traités et le Parlement les ratifie. Un groupe interparlementaire a par ailleurs été associé aux travaux préparatoires.

🔷️ Pourquoi ce traité est-il utile ?

Ce texte propose des mesures de coopération entre Paris et Berlin, sans grand bouleversement par rapport aux relations déjà existantes entre les deux pays.

Il complète le traité de l’Élysée en permettant à nos compatriotes et aux citoyens allemands de mieux travailler ensemble et d’accentuer notre coopération, nécessaire et profitable à nos deux pays, notamment en termes d’emplois.
✔️ Pour permettre aux collectivités frontalières d’identifier des blocages sur le terrain,
✔️ Pour adapter plus facilement et plus rapidement le droit aux situations locales et faciliter la vie des citoyens vivant près de la frontière allemande

« Ce nouveau traité d’amitié franco-allemand ravit les Alsaciens, car il y a toute une dimension transfrontalière, pour faciliter la vie des gens » Nathalie Loiseau

Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Vous recevrez les dernières informations concernant le travail de la députée directement dans votre boîte mail.

Vous avez été inscrit. Merci !

Share This