Depuis le 1er janvier 2021, un nouveau service public des pensions alimentaires assure le bon versement des pensions alimentaires.

Il vise à minimiser le plus possible les démarches à mener en permettant le versement des pensions alimentaires par l’intermédiaire des CAF et des MSA. Il permettra de prévenir et détecter plus rapidement les impayés puis engager immédiatement une procédure de recouvrement.

On estime qu’environ 30 % des familles percevant une pension alimentaire sont victimes d’impayés.

Les familles monoparentales ont largement témoigné pendant le grand débat national de leurs difficultés quotidiennes face aux impayés qui deviennent alors sources d’inquiétude, d’incertitude et de conflit. Parce que l’obtention du paiement d‘une pension alimentaire, c’est faire valoir son droit et celui des enfants que l’on élève, il apparaissait essentiel de réparer ces injustices en offrant plus de sérénité à toutes les familles.

Dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2020, nous avions voté un budget 40 millions d’euros pour permettre le déploiement de ce nouveau service public. Dès 2021, ce sont 120 millions d’euros qui y seront alloués.

Je salue la mise en place de ce nouveau service public qui est à la fois un outil de lutte contre les inégalités femme-homme et de lutte contre la pauvreté.

Pour plus d’informations, retrouver l’intégralité du dossier de presse : http://nathaliesarles.fr/deputee-loire/wp-content/uploads/2021/01/200105-DP-Service-Public-des-Pensions-Alimentaires.pdf

Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Vous recevrez les dernières informations concernant le travail de la députée directement dans votre boîte mail.

Vous avez été inscrit. Merci !

Share This