Le Président de la République a présenté, vendredi 2 octobre aux Mureaux, sa stratégie contre les séparatismes, et notamment l’islamisme radical.

🔷 Les cinq piliers du « réveil républicain »

➡️ « Un projet de loi sera présenté le 9 décembre en Conseil des ministres, qui, 115 ans après la loi de 1905, visera à renforcer la laïcité et à consolider les principes républicains » Emmanuel Macron

1️⃣ Un ensemble de mesures d’ordre public et de neutralité du service public.

➡️ Avec la nouvelle loi, chaque préfet aura le pouvoir de suspendre les actes municipaux correspondant à ces situations, et, en cas de non-application de sa décision, de se substituer à l’autorité locale avec l’accord du juge. Par ailleurs, ce dispositif protégera les élus locaux qui, aujourd’hui, peuvent subir des pressions sur le terrain.
➡️ Compte tenu des dérives et des phénomènes de radicalisation constatés dans des services publics concédés comme les transports, l’obligation de neutralité, inscrite dans la loi, sera applicable aux agents publics dans le cadre de leur action et sera aussi étendue aux salariés de ces entreprises délégataires.

2️⃣ Les associations.

➡️ Les associations sont un pilier de notre pacte républicain et offrent des temps de vie où nos valeurs sont en partage.
Cependant, on constate que de nombreuses d’associations, qui proposent des activités sportives, culturelles, linguistiques, et accueillent les plus précaires, déploient des stratégies d’endoctrinement.
➡️ Les motifs de dissolution des associations, qui sont, jusqu’à présent, très limités, seront étendus, pour y inclure notamment l’atteinte à la dignité de la personne ou les pressions psychologiques ou physiques.
Toute association sollicitant une subvention auprès de l’État ou d’une collectivité territoriale devra signer un contrat de respect des valeurs de la République : « charte de la laïcité ».

3️⃣ L’école.

🗣 « L’école est le creuset républicain, le cœur de l’espace de la laïcité, ce lieu où nous forgeons les consciences pour que les enfants deviennent des citoyens libres, rationnels pour en choisir leur vie »

➡️ Quelque 50.000 enfants suivent une instruction à domicile ou dans des structures non déclarées. Des dérives sont constatées dans l’enseignement pour certains enfants. Chaque mois, des structures, administrées par des « extrémistes religieux », sont fermées sur ordre préfectoral.

➡️ À partir de la rentrée 2021, l’instruction scolaire à domicile sera strictement limitée, notamment aux impératifs de santé. L’instruction deviendra donc obligatoire au sein de l’école dès l’âge de trois ans. Par ailleurs, les écoles hors contrat feront l’objet d’un contrôle renforcé.
➡️ Les dispositifs de cours facultatifs en langues étrangères dispensés par des enseignants désignés par les gouvernements d’autres pays seront supprimés, conformément à ce que le Président de la République avait annoncé en février dernier. Ils faisaient l’objet de contrats avec l’Algérie, le Maroc et la Turquie, offrent des cours dispensés par des enseignants parfois non francophones et sans contrôle de l’Éducation nationale.
➡️ Les écoles hors contrat, qui sont davantage contrôlés grâce à la loi Gatel, feront l’objet d’un encadrement encore renforcé, avec la possibilité de fermetures administratives, si nécessaire.

4️⃣ Bâtir un « islam des Lumières »

Afin de construire « un islam qui puisse être en paix avec la République », il est d’abord nécessaire de « libérer l’islam en France des influences étrangères ».

➡️ Contrôle des financements des lieux de culte : il s’agit d’inciter les associations cultuelles musulmanes, majoritairement constituées sous le régime de l’association loi 1901, à basculer dans le régime de la loi de 1905, moins souple sur le plan des obligations comptables (mais offrant des avantages fiscaux).
➡️ Les mosquées, qui souhaitent rester sous le régime de 1901, devront se soumettre aux contraintes qui existent dans le cadre de la loi de 1905. L’objectif n’est pas d’interdire les financements étrangers « mais de les encadrer ».

5️⃣ Faire aimer la République

🗣 « On ne règle pas tous les problèmes par des décrets et des lois »

➡️ Si la République a le devoir de donner des perspectives d’avenir à ses enfants, il s’agit de la refaire entrer dans le concret des vies.

➡️ Beaucoup de choses ont été faites depuis trois ans : dédoublement des classes pour 300.000 élèves de quartiers souvent défavorisés, réforme de l’orientation et accompagnement des jeunes non diplômés, opération « Quartiers d’été » ou « devoirs faits », ouverture de 80 cités éducatives, labellisation de 530 maisons « France Service », réforme des financements de terrain pour les associations, de nouveaux moyens pour la justice de proximité, etc…

➡️ De nouvelles décisions seront annoncées cet automne pour lutter contre toutes les formes de discrimination et seront déclinées dans les territoires, notamment sur le logement social qui nécessite une réforme profonde.
➡️ Une partie du plan relance portera sur l’émancipation culturelle et écologique de la jeunesse.

Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Vous recevrez les dernières informations concernant le travail de la députée directement dans votre boîte mail.

Vous avez été inscrit. Merci !

Share This