Le secteur du bâtiment représente 45 % de la consommation d’énergie finale et 27 % des émissions de gaz à effet de serre. 7 millions de logements sont mal isolés. Le Gouvernement va accélérer la rénovation énergétique de tous les bâtiments afin de baisser la facture de chauffage des Français, d’augmenter leur pouvoir d’achat, d’améliorer leur confort et de lutter contre le changement climatique.

Avec ce plan, le Gouvernement fait de la rénovation énergétique une priorité nationale avec une mobilisation générale pour réduire notre consommation d’énergie. Le Gouvernement souhaite :

Accompagner tous les ménages dans la rénovation de leur logement et lutter en priorité contre la précarité énergétique ;
Faire des bâtiments publics des bâtiments exemplaires en matière d’efficacité énergétique ;
Créer une nouvelle dynamique de filière pour rénover plus, mieux et moins cher ;
Entraîner les territoires par la mobilisation des acteurs locaux.
Le plan traduit cette priorité nationale de la rénovation et prévoit notamment de :

  • Créer un fonds de garantie de plus de 50 millions d’euros pour aider 35 000 ménages aux revenus modestes par an ;
  • Simplifier les aides pour tous les Français en transformant le crédit d’impôt en une prime et en adaptant les prêts existants ;
  • Fiabiliser l’étiquette énergie des logements, le diagnostic de la performance énergétique (DPE), pour plus de confiance ;
  • Mieux former les professionnels et mieux contrôler la qualité des travaux en réformant le label RGE (reconnu garant de l’environnement), en investissant 30 millions d’euros dans la formation des professionnels et 40 millions d’euros dans l’innovation ;
  • Encourager une rénovation massive des bâtiments publics de l’État et des collectivités en mobilisant 4,8 milliards d’euros ;

Le Gouvernement débloquera plus de 200 millions d’euros dédiés à accélérer la mise en route du plan rénovation, notamment pour la formation des professionnels, l’aide aux précaires énergétiques et l’innovation, via les Certificats d’économies d’énergie (CEE).

Pour agir sur l’ensemble du parc bâti, le Gouvernement propose une feuille de route en 4 axes :

Axe 1 : Faire de la rénovation énergétique des bâtiments une priorité nationale

  • Définir des objectifs précis, clairs et ambitieux.
  • Améliorer le suivi de la rénovation énergétique et l’accès aux données.
  • Co construire les actions avec tous les acteurs.

Axe 2 : Massifier la rénovation des logements et lutter contre la précarité énergétique

  • Placer les territoires au cœur de la stratégie de massification.
  • Rendre les parcours, aides, plus efficaces et mobilisateurs.
  • Lutter contre la précarité énergétique.

Axe 3 : Accélérer la rénovation et les économies d’énergie des bâtiments tertiaires

  • Maintenir une exigence ambitieuse de rénovation du parc tertiaire, public et privé.
  • Favoriser la rénovation du parc tertiaire public.
  • Encourager la sobriété énergétique par l’évolution des usages et l’éducation.

Axe 4 : Renforcer les compétences et l’innovation

  • Accélérer la montée en compétence de la filière du bâtiment.
  • Soutenir l’innovation, notamment numérique.

Au total, le plan représente environ 14 milliards d’euros de soutien public en investissements et en primes sur le quinquennat, complétés par plus de 5 milliards d’euros de certificats d’économie d’énergie directement utilisés pour financer le plan rénovation.

Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Vous recevrez les dernières informations concernant le travail de la députée directement dans votre boîte mail.

Vous avez été inscrit. Merci !

Share This