Ce jour, nous avons rendu hommage à Jean Jaurès et Georges Clémenceau en posant deux plaques à leur nom dans l’hémicycle. Très émouvant de s’inscrire dans cette chaîne de l’histoire parlementaire de notre pays.
Jaurès, Clémenceau, deux destins politiques hors norme, deux incarnations de la France, deux orateurs exceptionnels, qui se sont affrontés plus d’une fois dans l’hémicycle, mais qui se sont aussi retrouvés à bien des reprises notamment pour le progrès social.

Jean Jaurès fut assassiné par un nationaliste le 31 juillet 1914, trois jours avant le déclenchement de la guerre qu’il voulut à tout prix empêcher. Georges Clemenceau ressortit en chef de guerre victorieux de la grande guerre.
La Première guerre mondiale déclenchée sur l’exacerbation des nationalismes en Europe centrale a été un désastre humain, avec 10 millions de morts.
La paix qui sera malheureusement de courte durée laissera à nouveau place aux champs de bataille de la seconde guerre mondiale.

Aujourd’hui, nous vivons en paix depuis plus de 70 ans, grâce, en particulier, à la construction européenne. La paix demande des efforts, une vigilance sans faille pour continuer à affirmer nos valeurs républicaines et humanistes, face aux dangers qui guettent.

Dimanche je participerai aux cérémonies à Roanne, aux côtés des anciens combattants, des élus, des Allemands de Reutligen, des Roannais, pour marquer notre engagement pour une paix durable que nous devons aux générations futures.
Je tiens à saluer le travail d’historien remarquable de Jean-Paul Nomade pour la publication de l’ouvrage La Grande Guerre en Roannais et les nombreuses conférences qu’il a données.

Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Vous recevrez les dernières informations concernant le travail de la députée directement dans votre boîte mail.

Vous avez été inscrit. Merci !

Share This