Dès 2017, j’ai été saisie par le directeur de l’hôpital de Roanne ainsi que par le président du conseil médical sur la charge de l’intérim médical pour les finances et l’organisation des soins.

Le manque de personnel médical oblige nos hôpitaux à faire appel à du personnel intérimaire, qui, en position de force, demande des tarifs exhorbitants.

Ces médecins deviennent de véritables mercenaires médicaux. Les établissements de périphérie sont bien souvent les premières victimes de ces abus, car ils manquent d’attractivité et peinent à recruter.

Ces pratiques ne peuvent plus durer. C’est pourquoi, dans le cadre de la proposition de loi relative à l’amélioration du système de santé, nous encadrons le recours à l’intérim médical et son cadre contractuel.

Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Inscrivez-vous à la lettre d'information de Nathalie Sarles

Vous recevrez les dernières informations concernant le travail de la députée directement dans votre boîte mail.

Vous avez été inscrit. Merci !

Share This